Guide « Repères pour l’éducation à l’image » (N. Tréhondart, dir., 2024)

Voici deux ans, nous avions le plaisir d’accueillir Nolwenn Tréhondart à l’Université de Liège, pour une intervention croisée avec Anne Cordier sur le développement de la réflexivité en éducation aux médias. Cette communication participait du séminaire « Que veut (et que peut) encore l’éducation aux médias? », organisé par le collectif Dé_montages. Dans le sillage de ses travaux en sémiotique sociale, menés en collaboration avec d’autres chercheurs et chercheuses telles qu’Alexandra Saemmer et Lucile Coquelin (Sur quoi se fondent nos interprétations?, 2024; voir aussi notre recension sur ce site), elle a récemment coordonné l’édition du guide Repères pour l’éducation à l’image destiné à fournir des balises à la conception d’activités en éducation aux médias. Cette publication trouve son origine dans le projet « Interpréter les images choc en temps de crise sanitaire » (2020-2022), financé par le ministère de l’Éducation nationale français. Elle suggère dès lors des pistes méthodologique pour outiller les apprenants dans l’expression de leurs ressentis face aux images d’actualité qui circulent, et sont, potentiellement, source d’angoisse. Destinée à la communauté éducative, la ressource a bénéficié de l’expertise d’universitaires et d’enseignants. On y revient sur les expériences menées en sémiotique sociale de l’image, pour proposer ensuite des séquences didactiques ainsi que des supports imprimables.

Le guide, qui accompagne d’autres ressources pour l’éducation à l’image comme le jeu Sémio City, est disponible en téléchargement gratuit sous ce lien, et utilisable selon les termes de la licence CC BY-NC-ND 4.0.

Médias et Médiatisation : Analyser les médias imprimés, audiovisuels et numériques

L’ouvrage coordonné par Benoît Lafon apporte une série de synthèses théoriques susceptibles de soutenir une éducation aux médias orientée vers les (processus de) médiatisations plutôt que vers l’information au sens strict (qui est une médiatisation parmi d’autres) et son évaluation. Il invite à une saisie non normative des productions médiatiques et permet de traiter comme un même ensemble les textes circulant au sein des médias d’information, des réseaux sociaux ou des publicités dans l’espace public.

Lire la suite »

How can we still argue about the climate? Double irony and opacification of positions in a Pascal Praud’s topic launch

In this post, I want to highlight a particular use of irony as a polemical resource for constructing a sceptical position towards climate change. The issue of climate change seems to be relatively consensual in public opinion nowadays. How then can we still make it an object of controversy, without being trapped in a “climate sceptic” position, which is now largely disqualified? This is the rhetorical stake that I will study in the following lines, based on a specific case: Pascal Praud’s launch of a topic on global warming in the television programme L’Heure des Pros (C NEWS) on 16 May 2019.

Lire la suite »